Cette série que je ne pensais pas autant aimer : The magicians

La saison 4 vient de se terminer et je ressentais le besoin de parler de cette série, notamment à cause du dernier épisode de la saison. Cet article sera sans spoiler car je ne veux pas gâcher la série à ceux qui ne l’ont pas encore découverte.

https://comprehension360.corsairs.network/lessons-in-education-from-the-magicians-624079e5234c

Synopsis :

The magicians est une série fantasy/fantastique jeune adulte. On y suit Quentin Coldwater, un étudiant prêt à rentrer à l’université mais qui ne trouve sa place nulle part. C’est un homme perdu, sujet à des troubles mentaux, des pensées suicidaires et dont la seule échappatoire à son quotidien est une série de livres de fantasy qu’il lit depuis toujours : Fillory and further. L’histoire commence alors qu’il sort d’un hôpital psychiatrique et qu’il doit passer un entretien pour une université prestigieuse qu’il n’a aucune envie d’intégrer. Mais il se retrouve mystérieusement propulsé dans une école de magie alors qu’il se promenait dans les rues de New York pour passer un test étrange qui déterminera s’il peut entrer dans cette école.

Avis :

Histoire :

Si le synopsis de départ peut paraître un peu bateau et le premier épisode un peu trop rapide et cliché, j’ai été très surprise de la tournure qu’ont prise les évènements. On suit Quentin et d’autres personnages dans cette école où il tente d’apprendre la magie, une magie assez différente de ce qu’on a l’habitude de voir et en parallèle, on suit la meilleure amie de Quentin, Julia, qui a été recalée au test d’entrée pour l’école de magie mais qui est prête à tout pour apprendre la magie. On observe d’ailleurs un inversement des rôles là où Quentin reprend le goût à la vie, Julia sombre petit à petit avec cette impression de ne plus appartenir au monde qu’elle a toujours connu.

Les premiers épisodes sont intéressants parce qu’on apprend à découvrir l’univers, les personnages, le système magique… Mais la série commence vraiment à montrer son potentiel selon moi à partir de l’épisode 4 qui marque un tournant dans l’ambiance qui s’en dégage. On part sur un univers plus complexe, assez sombre, avec des scènes parfois angoissantes et même effrayantes.

La partie école de magie, bien qu’extrêmement intéressante, est vite relayée au second plan ce qui est assez dommage. En revanche, elle laisse place à tout un univers tout aussi passionnant au début de la saison 2 avec de nouveaux mondes, de nouveaux décors et une multitude de nouvelles possibilités pour nos personnages. Ainsi, la série se renouvelle sans cesse et les intrigues ne sont jamais ennuyeuses ou répétitives. D’ailleurs, le point fort de cette série est définitivement son originalité, de tout point de vue. Les personnages sont singuliers, les différents mondes sont étranges, complexes et bien pensés, les intrigues sont très souvent inattendues et saugrenues. Il existe un juste milieu entre l’humour et l’angoissant qui fonctionne très bien.

Réalisation :

The magicians n’est pas la série la plus belle visuellement que j’ai pu regarder. Je me suis souvent fait la réflexion qu’une scène aurait pu être mieux tournée, la lumière mieux gérée ou qu’un plan n’était pas nécessaire. Après, ce n’est pas un point extrêmement dérangeant et c’est assez bien compensé par les effets visuels de synthèse. Les décors réalisés sur fond vert sont bien faits et réalistes ce qui rend les paysages très beaux.

https://www.nerdophiles.com/2017/04/19/the-magicians-it-begins-recap/

Personnages :

Les personnages sont ce qui fait que j’aime et que je n’aime pas la série en même temps. Premièrement, il est important selon moi de pointer du doigt le fait que le personnage principal est un personnage appréciable et probablement mon personnage préféré de la série, ce qui n’arrive quasiment jamais. Même si Quentin rentre un peu dans la case du personnage principal victime de tout le malheur du monde et qui ne veut pas que ses amis se retrouvent en danger à cause de lui, the magicians arrive encore à se démarquer en proposant un personnage qui n’est pas le plus fort, qui n’est pas le plus doué en magie, qui n’est pas le plus intelligent et qui en prend conscience. Ainsi, on se retrouve avec un personnage principal qui ne joue pas les héros. On le suit alors qu’il n’est pas au centre de toutes les prophéties et c’est très appréciable.

Mon avis sur les personnages secondaires est quant à lui un peu plus mitigé. Les personnages de Julia, la meilleure amie, de Margo et Eliott sont excellents et très bien travaillés. Les acteurs sont aussi très bons selon moi et j’ai aimé les suivre. Penny est intéressant également et j’ai apprécié son côté très cynique et sa relation avec Quentin. Kady est pour moi un personnage en demi-teinte. Je ne l’appréciais pas dans les premières saisons, son histoire ne me passionnait pas et l’actrice n’était pas toujours très bonne dans son jeu. Mais son évolution lors de la dernière saison notamment a amélioré mon avis sur elle. Et finalement, Alice est un personnage que j’ai détesté. Je trouve que son personnage n’est pas aussi passionnant que les autres et j’ai beaucoup de mal avec le jeu d’acteur de celle qui interprète son personnage. Elle est toujours (ou presque) la source des ennuis, elle fait tout de travers et sa relation avec Quentin est insupportable. Ce n’est que mon ressenti mais je ne suis pas convaincue par ce personnage qui a pourtant une grande place dans la série. A côté de ça, certains personnages intéressants comme Fen ou Marina, ne sont pas assez développés.

Le point noir :

On en arrive à l’évènement qui m’a donné envie d’écrire cet article : le dernier épisode de la saison 4. J’ai rarement été aussi déçue par un final et ça me met d’autant plus en colère que je trouvais que cette série trouvait toujours des twists originaux et inattendus. Effectivement, le final était inattendu mais surtout sorti de nulle part. Je ne révélerai pas la nature de ce retournement de situation mais je souhaitais tout de même développer mon avis dessus. Je pense sincèrement que c’était bien trouvé et que j’aurais pu aimer cette fin bien justifiée par une phrase en particulier s’il n’y avait pas eu tout un tas d’éléments gênants autour. Premièrement, j’ai trouvé la scène critique de l’épisode particulièrement mal réalisée et bien trop mélodramatique avec le ralenti, la romance gênante et tout ce qui va avec. Ensuite, on nous promet depuis le début de la saison des retrouvailles qui n’ont pas lieu et c’est particulièrement frustrant. Finalement, je trouve que la raison pour laquelle arrive cet évènement n’est pas justifiée. Elle n’avait même aucune utilité d’arriver à ce moment-là.

Note :

Je dois avouer que cet épisode m’a mis tellement en colère que ça teinte mon avis global de la série que j’adorais particulièrement jusque-là. Pour cette raison, on passe d’un potentiel 17/20 à un 15/20. Je conseille bien évidemment cette série aux amateurs de magie et à ceux en manque d’originalité dans les séries. Cette série est par ailleurs inspirée par une trilogie de livres signés Lev Grossman. Je ne l’ai pas lu mais je pourrais m’y plonger à l’occasion car je suis curieuse de voir à quel point la série est fidèle aux livres.

Et vous, qu’avez-vous pensé de cette série ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s